La mosquée Koutoubia, vestige de l’histoire marocaine

koutoubia

La mosquée de la Koutoubia est un édifice de nature religieuse qui a été construit au 12e siècle dans la ville de Marrakech au Maroc voir plus sur le site http://cityguide-marrakech.blogspot.com/ et qui représente assez bien le talent artistique et architectural de la dynastie des Almohades. La construction de la mosquée Koutoubia encore appelée mosquée des libraires a débuté en 1120 sous le règne de la dynastie berbère des Almoravides. À partir de 1162, sous le règne du calife Almohade Abu Yusuf Yaqub al-Mansur, le bâtiment a été complètement remanié et est resté l’un des édifices les plus représentatifs de ce style architectural. La Koutoubia tire son nom du fait qu’elle a été construite dans le souk destiné aux marchands de manuscrits. C’est un lieu qui a vu passer de nombreuses générations de croyants, qu’ils soient de Marrakech ou de villes différentes. Ce lieu est avant d’être un lieu touristique, un lieu de prière et d’expression de sa foi musulmane.

Sur le plan architectural, la mosquée Koutoubia est construite en forme de T. C’est une tradition qui est respectée depuis le 9e siècle, à l’époque de la construction de la Grande Mosquée de Kairouan. On retrouve également ce style architectural en Espagne, c’est un plan arabe hypostyle. En résumé, on retrouve dans le bâtiment une grande cour entourée d’un portique et d’une salle de prière dotée de colonnes. Les nefs se situent à la perpendiculaire du mur de qibla. Le minaret mesure 69 mètres de haut, est de forme carrée et respecte la tradition des pays occidentaux musulmans. C’est l’un des minarets les plus hauts de la ville de Marrakech et il est d’ailleurs considéré comme un lieu touristique de haute envergure.

Au sein de la mosquée, on retrouve un total de 17 nefs qui sont portées par de nombreux piliers de couleur blanche. On y retrouve l’une des plus grandes salles de prière de l’Occident musulman, cette salle mesure 5400 m² et peut accueillir jusqu’à 20 000 fidèles. Les travaux de restauration de l’édifice qui ont eu lieu en 1990, se sont faits sur la base des plans originaux et ont été menés sous la garde du ministère de la Culture du Maroc. La dynastie Almohade, lorsqu’elle a régné sur Marrakech, faisait preuve d’un style architectural plutôt austère et peu flamboyant. Cela se voit dans la sobriété et le dépouillement, notamment celui des arcs. Les travaux du minaret se sont terminés un peu plus tard, en 1196. Il est plus décoré et on note un travail important sur les arcs entrelacés. Le minaret est surmonté de trois boules qui symbolisent les trois mosquées de l’Islam : Kaaba, Médine et Al Qods. Ces boules sont faites de cuivre doré. Le minaret de la Koutoubia a servi de modèles pour d’autres réalisations, comme par exemple la Giralda de Séville.

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *